Avertir le modérateur

20/06/2012

Qualité de l’air intérieur : le Toit Angevin sur le pont

Il est aujourd’hui établi que notre santé dépend de la qualité de l’air extérieur. Les démarches dans le monde pour son amélioration sont d’ores et déjà amorcées. La qualité de l’air intérieur (QAI) dans les habitations est elle aussi un enjeu de santé, c’est pourquoi Le Toit Angevin a décidé de se saisir de cette problématique en initiant différentes démarches pour contribuer à son amélioration.

La qualité de l'air intérieur, le point

De multiples raisons permettent de justifier que la qualité de l’air intérieur s’est dégradée ces dernières années. Les techniques utilisées dans la construction depuis les années 1970 n’ont cessé d’évoluer pour réduire au minimum le transfert de chaleur ou le volume d’infiltration d'air (murs, fenêtres, portes), en raison des contraintes réglementaires dans un souci d’économie d’énergie. Les habitations étant de plus en plus étanches, l'humidité et possibles contaminants sont moins évacués. Contrairement à l’air extérieur, il n’existe pas à l’heure actuelle de valeurs de référence en France pour mesurer la QAI. Cependant, globalement, il est établi que la qualité de l’air intérieur est liée à la teneur en gaz et aérosols, à la température et à l’humidité de l’air à l’intérieur d’une habitation. En France, la démarche qualitative en matière de QAI est en retard par rapport à d’autres pays européens et reste souvent considérée comme une donnée mineure dans la performance thermique.

Les démarches du Toit Angevin

Le Toit Angevin a entrepris un certain nombre de démarches pour se saisir de cette problématique. Depuis 2011, une étude sur la qualité de l’air, de la livraison à l’occupation, est en cours, dans un appartement neuf BBC livré par Le Toit Angevin sur le plateau des Capucins. La première phase de l’étude s’est d’abord déroulée sans occupants, l’objectif étant d’analyser la QAI en l’état, en fonction des matériaux de construction utilisés et de l’air extérieur. 

Parallèlement, Le Toit Angevin travaille sur la QAI au sein du groupe Delphis, avec différents partenaires. Ensemble, ils ont d’ores et déjà établi que la performance des équipements et des systèmes de ventilation doit être optimisée, pour répondre à deux objectifs : permettre les économies d’énergie et la réduction de l’humidité, mais aussi prévenir les éléments polluants. Enfin, cette performance doit être constante sur l’ensemble de la chaîne, de la production à la maintenance du logement.

Pour rendre réalisables ces objectifs, plusieurs pistes de travail se dégagent : intégrer la problématique de la ventilation comme lot à part entière dès la phase conception (qualité des matériaux, équipements ventilation…) ; assurer le suivi de la qualité post-livraison (contrats de maintenance spécifiques, optimisation des mesures, suivi du bon fonctionnement des installations…) ; et enfin, informer, sensibiliser et accompagner les locataires sur le problème de la qualité de l’air. Autant de démarches à suivre...

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu