Avertir le modérateur

30/01/2012

Inauguration de la Petite Bretagne

2012-01-21%2016_15_32[1].jpgLe 21 janvier 2012, les habitants, locataires et riverains du quartier de la Petite Bretagne à Trélazé ont inauguré les travaux de désenclavement de la cité en présence du député-maire Marc Goua et des partenaires locaux, dont les représentants du Toit Angevin. Une cinquantaine de personnes se sont déplacées pour célébrer les travaux de rénovation qui ont fait l'objet de nombreuses concertations ces deux dernières années.

Deux nouvelles voies ont été créées afin d’ouvrir davantage ce quartier sur la ville : la première entre la rue des Toits bleus et la rue Fernand Chauchet et la seconde vers la rue Sémard. Ces ouvertures permettent également une communication vers les nouveaux quartiers de la Quantinière et de la Guérinière où Le Toit Angevin construit des logements.

Des stands et des animations musicales ont ponctué l'événement. Les élèves du collège Jean-Rostand  ont également participé à l'inauguration en réalisant une maquette de la cité avec l'aide de Jean Grégoire, plasticien. Une maquette plus vraie que nature qui a été présentée aux résidents et partenaires locaux comme le symbole du désenclavement de la cité. 
 

 

25/01/2012

Un coach énergétique pour les locataires du Toit Angevin

Le projet eSESH a pour but d'encourager les actions innovantes pour réduire les émissions de CO2, réduire la consommation électrique moyenne et les pics de consommation de plus de 15%. Afin d'atteindre ces objectifs, un ensemble de nouveaux services basés sur les Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) va être déployé. Au Toit Angevin, cela se traduit par la nomination d'un coach énergétique, Lucie Le Roux, animatrice de proximité. Elle interviendra auprès des locataires du Toit Angevin sur les sites pilotes retenus : La Roseraie, Mongazon, Haut-Chêne, Brissac et Millot dans le but de les conseiller et de trouver des solutions pour réduire leurs consommations d'énergie.

 
Afin de mener à bien ce projet, les locataires concernés seront informés par courrier durant le premier trimestre 2012 qu'ils pourront accéder au suivi de leurs consommations via internet (eau froide, eau chaude, température du logement et électricité). Par ailleurs, les locataires qui le souhaitent pourront rencontrer leur coach énergétique, qui viendra à domicile, afin d’étudier ensemble les leviers d'économies possibles pour réduire le montant de leurs factures. Différentes animations seront également mises en place pour informer les locataires et les sensibiliser à des gestes simples qui peuvent participer à la réduction des charges d'énergie sans remettre en cause leur confort...  
 

L'organisation d'une séance de coaching

  • La coach énergétique et le locataire regardent ensemble les factures d'énergie, et échangent sur les charges et les revenus mensuels afin d’envisager au cas par cas l’enjeu d'une réduction de charges pour le budget familial.
  • C'est l'occasion de discuter des comportements en termes d'économies et d'étudier les possibilités d'économiser l'énergie à travers des "gestes éco citoyens"…
  • Un point est réalisé sur les équipements afin d’évaluer la possibilité d'utiliser la fonctionnalité différée pendant la période des heures creuses et d'expliquer ce qu’est le classement énergétique des appareils (classe A, B, C, D…).
  • Le coach énergétique accompagne le locataire qui se connecte sur son portail personnalisé. Il lui présente les différentes fonctionnalités : voir l’historique de ses consommations et ses consommations à l'instant t, anticiper le montant de ses factures, être alerté en cas de dépassement par rapport à ses objectifs, comparer ses consommations à celles des locataires du même bâtiment...).
  • Cet échange permet de comprendre le lien entre consommation et  comportement.
  • Locataire et coach énergétique peuvent vérifier la correspondance entre le type d'abonnement électrique et le profil de consommation afin d’envisager éventuellement une minoration de la puissance souscrite.
  • Sur les sites du Haut Chêne, Brissac et Millot où les locataires sont équipés de chauffage individuel, locataire et coach énergétiqueétudient les économies financières possibles grâce au système de l'effacement diffus, s’il n’est pas déjà mis en place. Ils envisagent par ailleurs la possibilité de programmer le chauffage en différé.
 
Cet échange approfondi peut se conclure par l’établissement d’un plan d’action et éventuellement donner lieu à une nouvelle rencontre permettant d'en faire le bilan.

19/01/2012

Le Grenelle de l'environnement au coeur de la politique d'entretien

L’amélioration la performance énergétique des logements

Comme nous en avons pris l'engagement auprès de l’État (Convention d'Utilité Sociale), 30 % de nos investissements annuels sont consacrés à améliorer la performance énergétique du patrimoine existant. Cet investissement correspond à des travaux réalisés pour isoler les murs et les toitures, installer des menuiseries et vitrages réduisant les ponts thermiques ou encore renouveler les systèmes de chauffage. Concrètement, il s'agit d'améliorer le niveau de performance énergétique des logements, mesuré lors du DPE (Diagnostic de performance énergétique). Fin 2008, 66,4 % des logements rénovés présentaient un DPE de classe ABC ou D. L'objectif inscrit dans la CUS est d'atteindre 80 % en 2014. C'est pourquoi nous investissons 2,4 millions d'euros par an dans l'amélioration énergétique de notre patrimoine.

La réduction des déchets

Un autre exemple est la mise en place du compostage collectif qui permet d'aller au-delà des objectifs du Grenelle en matière de réduction des déchets restant à incinérer. L’installation de composteurs collectifs permet immédiatement de réduire le poids des déchets restant à incinérer.  Mais au-delà, la mise en place de ces composteurs permet de fédérer l'ensemble des locataires autour d'une démarche complète de « recyclage » : un an après l'installation des composteurs, le compost obtenu a pu être redistribué aux locataires afin qu'ils l'utilisent pour leurs plantations et leurs jardins. Le compost restant a été utilisé par les services techniques du Toit Angevin pour enrichir les espaces verts de la résidence. Ainsi, tous les participants à ce projet, et en premier lieu les habitants eux-mêmes, sont entrés dans une démarche collective de prise de conscience du cycle de vie des aliments et de retour à la terre des matières organiques. Devant le succès de l’opération, de nouveaux composteurs sont régulièrement installés…

Pour en savoir plus sur le tri des déchets, rendez-vous sur notre site à la rurbique Economiser l'énergie.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu